18 décembre 2009

Trève des confiseurs

La sacro-sainte période Noël -Nouvel an est propice au non - travail et aux plaisirs de la table.
C'est à croire que tout un chacun savoure ces dernières semaines de l'année et en profite pour ne rien faire au boulot.
Même si on sait que la reprise en janvier n'en sera que plus dure.

Chez nous, gens du spectacle, c'est un peu l'inverse.

On droppe pour boucler les budgets de subvention de fin d'année.
On se démène pour trouver une salle car un de nos programmateurs nous a planté pour cause de "restructuration".
On téléphone à tout va car bien entendu, les décisions pour l'été prochain doivent être prises avant la fin d'année. (Comme si on n'avait pas déjà contacté 3 milliards de fois ces mêmes personnes pour leur dire de se bouger)
On tape des courriers plus vite que son ombre, car nous aussi, gentils administrateurs de compagnies de spectacle, on aimerait bien faire la pause une petite semaine.
On boucle la compta de fin d'année car on sait que Janvier est le mois de TOUTES les déclarations ( sociales, comptables, fiscales...) et que l'on doit être dans les starting blocks car c'est un max de taf, en plus de ce que l'on doit gérer à côté.

Bref, on chôme pas.
Et tout ça pour quoi? Pour avoir le plaisir de savourer, au détour d'une représentation, les commentaires joyeux des spectateurs, les yeux qui brille d'un moment de plaisir et d'émotion.

Ca vaut le coup. Vraiment.

Posté par LilyN à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


Commentaires sur Trève des confiseurs

Nouveau commentaire