13 mars 2009

Défoulage de doigts et racontage de journée type

Ce jour comme tous les jours depuis maintenant 4 mois et demi commence une tasse de café partagée avec mon cher et tendre, puis son départ pour le boulot, avant 07h00 sinon, c'est les bouchons...

Quelques minutes de solitude sous la douche pour dire d'être bien réveillée et puis...

"Aeuh-aeuh....AEUUUUUUh" par le sourire de mon bébé qui a fini sa nuit et pète la forme!

Change, toilette, habillage pour la journée, biberon, rototo, jouage avec les mains de maman, bien plus intéressantes que tous les joujous du monde, sourire aguicheur, enjôleur, me disant : "dis, tu joues encore un peu"...

Hé non mon ange, il est déjà l'heure de se préparer pour aller chez la nounou!

Habillage en règle : combi-pilote, installage de Bibou dans le cosy, le cosy dans voiture et roule ma poule on est parti!

09h00 début de la journée de boulot, à la maison, vide. Silencieuse.
09h30 les coups de téléphone d'enchaînent avec les mails, les relances, les gens qui n'ont pas le temps, ceux qui s'en foutent, ceux qui aiment mais n'ont pas le budget.
C'est sûr en ce moment, les sousous si vitaux pour notre fonctionnement de troupe de théâtre se font rares, et faire aboutir une nouvelle création (un très joli conte pour enfant, certainement une de nos plus belles créa depuis que je bosse pour cette troupe) par de la diffusion en salle, en hôpitaux pour enfants, en MJC, en bibliothèque... n'est guère évident.
La liste des gens à appeler est longue. Ce sont souvent de petites structures qui n'ont pas de budget propre, dépendent d'associations ou de mairies... soit autant de gens à appeler, à qui il faut expliquer le projet, la création, les interventions...
11H30 je sens déjà mon courage, ma fougue, ma bonne humeur baisser. Il est temps de passer à autre chose! J'entamme donc une petite cession de compta-paie histoire de ne pas me retrouver avec une pile indigeste à entrer dans les livres comptables à la fin du trimestre!

12h30. Allez hop une p'tite pause déjeuner salvatrice. Mais seule devant ma téloch' histoire de me vider la tête deux secondes.

12h45 Fin du repas-éclair, j'enchaîne par quelques travaux ménagers au choix : vaisselle, lessive, lavage des sols, rangement

13h00 Retour au Taf : comme à c't'heure personne n'est à son poste, j'enquille avec un peu de comm' : des plaquettes à faire, des photos à trier, des sites d'information à informer de nos activités.
14h00 La Longue Litanie du matin reprend mais pas pour la créa. Cette fois on se penche sur le problème du partenariat privé pour le Festival ( et oui, on n'est pas que comédien chez nous, on est aussi organisateurs!).
On reprend les listes, et le téléphone.
16h50 soit dans notre domaine le milieu de la matinée, je ferme boutique pour aller chercher mon petit coeur.

Hé oui, un peu plus de 7h00 de taf par jour, mais ce n'est pas assez pour boucler tout ce qu'il y a à faire pour la compagnie.
N'empêche, faut se donner des limites, et si je ne les pose pas, personne ne le fera pour moi. En plus, j'ai remarqué ( vous aussi peut-être) qu'au plus on en fait, au plus on vous en demande!

17h10 : retour à la maison avec mini-chéri. Séance de rigolages, sourires, roulage sur le côté, essais de tenir assis (chancelants tout de même, les essais)
17h45 / 18h00 retour de papa. Je me tape les biberons à laver, le pyjama du petit prince à préparer, le bib du soir à anticiper
18h15 : le petit ange se transforme en petit démon : la fatigue se fait sentir... direction le bain ou la sieste dans l'ordre ou le désordre! Papa s'en charge pendant que je prépare le repas du soir, fait un peu de repassage ou prépare une lessive

Ensuite et bien tout s'enchaîne : bain, séchage, habillage, biberon, rototo, jouage avec les joujous pedant que les parents prennent un ch'ti apéro (jus de fruits, hein!), puis dodo.

Nous nous retrouvons "seuls" avec mon chéri pour le repas, quelques minutes de télé, puis dodo aussi pour nous après avoir préparé soigneusement le bib du lendemain, le sac pour la nounou, les affaires pour partir faire le point avec les gens de la troupe...

Bref, si mes journées eveillées pouvaient être un tantinet plus longues, disons, 20h au lieu de 16H, je suis sûre que je me sentirai, comment dire, plus ZEN!

Posté par LilyN à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Défoulage de doigts et racontage de journée type

Nouveau commentaire